Guide du chat


chat


Le chat est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Le mot chat vient du bas-latin cattus (chat sauvage). Le chat domestique Felis silvestris catus est particulièrement proche du chat sauvage européen Felis silvestris silvestris et du chat sauvage africain (chat ganté) Felis silvestris libyca, qui forment certainement tous trois une unique espèce : Felis silvestris.

Le comportement des chats domestiques peut apparaître comme capricieux, et comme chez tous les animaux, chaque individu a un comportement et un caractère qui lui est propre. C'est un animal rituel qui apprécie bien les situations récurrentes (heures fixes pour les repas par exemple). Les chats ont en général tendance à affirmer leur indépendance vis à vis des autres occupants d'un lieu, c'est un animal territorial. Un chat n'aime pas changer d'environnement, un déménagement est donc souvent une expérience traumatisante pour lui.


Sommaire
   1 Achat
   2 Alimentation et boisson
   3 Chasse
   4 Ses rejets
   5 Dégriffage
   6 Maladies
   7 Races
   8 Votre chat : le guide indispensable


Acheter un Chat

En France, lors de l'achat d'un chat domestique, une attestation doit être établie par le vendeur avec la mention du prix. Ce dernier peut extrêmement varier selon la race et le lieu d'acquisition de l'animal. En voici quelques exemples :

Chat de race acheté en animalerie
Chartreux : 535 à 700 € (prix en France en 2002)
Siamois : 400 à 450 € (prix en France en 2002)
Persan : 450 à 600 € (prix en France en 2002)
Chat de race acheté chez un éleveur
Norvégien : 650 € (prix en France en 2006)
Chat acheté à la SPA : 69 € (prix en France en 2002)

Voici les obligations légales en France lors de la vente d'un chat domestique :

l'animal doit être âgé d'au moins 8 semaines (les éleveurs préconisent d'attendre l'âge de 3 mois pour une meilleure socialisation),
identification de l'animal par tatouage ou transpondeur (puce électronique),
si l'animal est un chat de race, il doit posséder ou avoir fait l'objet d'une demande de pedigree auprès du LOOF (Fédération pour la gestion du Livre Officiel des Origines Félines),
contrat de vente ou facture pour les professionnels,

Il est toutefois recommandé que le chat soit également vacciné contre le typhus (panleucopénie), le coryza (viroses respiratoires) et la leucose et qu'il ait été régulièrement vermifugé depuis l'âge de 3-4 semaines.

Alimentation et boisson

Les chats sont essentiellement carnivores, et ne renieront jamais leur prédation naturelle. En effet, la viande permet au chat d'assimiler la taurine, un acide aminé qu'il synthétise en quantité insuffisante. La carence en taurine entraîne chez les chats des troubles oculaires, cardiaques, des déficits immunitaires et des problèmes de reproduction chez les femelles.

A cause de cette particularité, le régime alimentaire d'un chat est très différent du nôtre et reste difficile à reconstituer parfaitement à l'aide d'une alimentation ménagère. L'alimentation industrielle qui est vendue dans le commerce est donc la meilleure façon d'assurer à votre animal un apport optimal en taurine, vitamines et oligo-éléments.

Aujourd'hui, vous pouvez opter sans souci pour une alimentation basée à 100 % sur les croquettes, car contrairement aux aliments mous comme la patée ou les boites, elles ont une action détartrante qui préserve la santé bucco-dentaire de nos félins. Cependant, il faut privilégier la qualité, en évitant d'acheter des marques ordinaires, sous peine de provoquer chez l'animal de graves problèmes urinaires. En achetant des marques de qualité, de préférence chez les vétérinaires ou dans les animaleries, vous ne rencontrerez pas ce problème car ces produits sont le résultat de nombreuses recherches visant à optimiser l'apport nutritionnel, améliorer l'appétence des croquettes et résoudre les problèmes urinaires qu'elles causaient dans le passé.

Elles sont désormais entièrement adaptées à l'animal :

Âge (chatons, adultes, chats âgés),
État physique (animal castré ou pas, embonpoint, chat d'intérieur ou d'extérieur...),
Race (persan, siamois...).

En plus de leurs croquettes journalières, on peut offrir occasionnellement aux chats d'autres types d'aliments, mais seulement deux à trois fois par semaine. Sinon, on court le risque de désintéresser le chat de ses croquettes et de provoquer chez lui des situations d'attente où il vous « quémandera » la nourriture.

De manière générale, il convient de ne pas leur donner de viande crue, car la cuisson permet de neutraliser l'absorption de parasites et de limiter fortement les risques de toxoplasmose.
Le régime « boîte de thon » en permanence est fortement déconseillé, car il n'est pas équilibré, même si les chats en raffolent.

Les os sont eux aussi à éviter : en les croquant, les chats peuvent se transpercer le palais avec des morceaux saillants. Enfin, les chats apprécient souvent les aliments à base de lait, tels que les yaourts, les fromages, les biscuits, les madeleines ... ; à donner avec précaution et parcimonie, puisque le chat ne se brosse pas les dents.

Pour la boisson, il convient de laisser en permanence à disposition de votre chat un bol d'eau fraîche et propre, surtout si son alimentation est à base d'éléments secs comme les croquettes. En cas d'alimentation humide à base de viande ou conserves, un chat en bonne santé boit exceptionnellement. Pour cela, vous pouvez décanter l'eau du robinet plusieurs heures pour la laisser perdre son chlore, car cela peut rebuter l'odorat de l'animal. N'oubliez pas de changer cette eau quotidiennement, afin que les germes ne se développent pas. Les chats préfèrent lorsque leur bol d'eau se trouve éloigné de leur nourriture. Les chats apprécient généralement le lait, mais la plupart des vétérinaires le déconseillent car certains individus présentent une intolérance au lactose, surtout les chatons.

Chasse

Les chats sont d'abord des prédateurs, notamment de rongeurs, oiseaux, mais également de gros insectes (papillons, scarabés.).

Ses rejets

Les chats, dans la nature, choisissent un coin de terre meuble pour y faire leurs besoins naturels. Ils les recouvrent ensuite de terre, en grattant cette dernière avec leurs pattes avant. Cette technique leur permettait à l'état sauvage de ne pas faire repérer leurs odeurs par les prédateurs. Elle est donc quasiment instinctive et est inculquée très tôt par la mère aux chatons. Si l'animal est sédentaire, il ne change que rarement d'endroit, à moins que celui-ci soit saturé.

Les chats « d'intérieur » font leurs besoins dans une litière. Un bac plastique, un fond de papier journal et une fine couche de litière suffiront à leur bonheur. Il convient néanmoins de l'entretenir régulièrement, sous peine de voir son animal choisir un autre endroit plus propre à ses yeux pour y déféquer. Pour éviter cela, il faut retirer les excréments quotidiennement à l'aide d'une pelle ajourée, changer la litière une fois par semaine, et nettoyer entièrement le bac à l'eau de javel au moins une fois par mois.

Les chatons apprennent spontanément à aller faire leur besoins dans une litière en suivant tout simplement l'exemple de leur mère, dès l'age de 1 mois. Cependant, il est nécessaire d'attendre l'âge de trois mois pour qu'ils soient totalement éduqués à ce sujet et sociabilisés. C'est pour cela qu'il est déconseillé d'adopter un chaton avant que ce délai ne se soit écoulé.

Si malgré tout vous héritez d'un chaton malpropre, vous pouvez lui apprendre progressivement à utiliser la litière. Mettez-le doucement dans le bac, prenez-lui les deux pattes avant et faites-lui gratter le sable. Ce mouvement lui permettra de se rappeler que c'est cet endroit qui est adapté à ses petits besoins. Recommencer jusqu'à ce que ça réussisse, et surtout ne criez pas si vous constatez une bêtise entre-temps : le chaton risque d'avoir peur de vous.

Les chats adorent l'odeur de l'eau de Javel ou de l'huile d'olive, alors en mettre quelques gouttes dans le fond de la litière peut vous aider à les y attirer. Pour les mêmes raison, évitez de nettoyer les bêtises du chat avec de l'eau de javel, car ils risquent de recommencer au même endroit ! Utilisez plutôt du vinaigre, ou un produit désinfectant à base d'agrumes (odeurs répulsives).

Avec le vieillissement de l'animal, le volume d'urine croît, il est donc important d'en tenir compte dans la composition et le renouvellement de la dite litière. Il faut également éviter les bacs fermés, qui ont pour inconvénient de concentrer l'ammoniac issue de l'urine, et donc rebutent le chat. Votre compagnon ne manquera pas d'inaugurer son bac récemment changé, et vous en remerciera.

Dégriffage

Certains maîtres préfèrent dégriffer leur chats pour éviter des dégradations de leur intérieur, le chat ayant besoin de se faire les griffes régulièrement pour diverses raisons. Cette opération, l'onyxectomie, se fait sous anesthésie générale et consiste en l'ablation totale de la griffe et l'amputation de la troisième phalange sur laquelle celle-ci est insérée. Elle n'est recommandée que pour les chats vivant exclusivement à l'intérieur et se fait le plus souvent seulement sur les pattes antérieures.

Cette opération présente des inconvénients importants pour l'animal qui ne peut plus se servir de ses griffes pour se défendre ou fuir un danger dans certaines circonstances, puisqu'il est incapable de grimper sur un arbre par exemple. Il est donc plus vulnérable. Certains la considèrent comme cruelle et inhumaine.

L'ablation des griffes est légale dans certains pays, comme les États-Unis ou le Canada où elle est courrament pratiquée. Elle est interdite dans un certain nombre de pays, notamment ceux qui ont ratifié la convention européenne pour la protection des animaux de compagnie.

Maladies du chat

Les maladies propres au chat sont courantes chez les individus vivant à l'extérieur. Le risque qu'ils les contractent peut être minimisé de manière très importante en procédant à leur vaccination, à leur stérilisation et en restreignant leurs accès à l'extérieur.

La chlamydiose féline
Le coryza du chat
La leucose féline
La péritonite infectieuse féline (ou PIF)
La panleucopénie féline (ou typhus du chat)
La rage féline
Le virus de l'immunodéficience féline (ou FIV)
L'hypertrophie cardiomyopathique féline
La grippe aviaire chez le chat

Races

Les principales races de chat :

Abyssin, American Bobtail, American Curl, American Shorthair, American Wirehair, Angora turc, Balinais, Bengal, Bleu russe, Bombay, Bobtail Japonais, British Shorthair, Burmese, Burmilla, California Spangled, Ceylan, Chartreux, Chat des Forêts Norvégiennes, Cornish Rex, Cymric, Devon, Européen, Exotic Shorthair, German Rex, Havana, Javanais, Khao Manee, Korat, Laperm, Lynx Domestique, Maine Coon, Mandarin, Manx, Mau Egyptien, Munchkin, Norvégien, Ocicat, Ojos Azules, Oriental, Persan, Pixie-bob, Ragdoll, Sacré de Birmanie, Scottish Fold, Selkirk Rex, Siamois, Sibérien, Singapour, Skogkatt, Snowshoe, Sokoke, Somali, Sphinx, Tonkinois, Turc Van, York Chocolat. Source : wiki

Votre chat : guide indispensable

Les Secrets De Votre Chat ! : Vous vous posez mille et une questions sur les chats ? Vous aimeriez décoder leur comportement, savoir comment choisir ou élever un chat ? Vous trouverez dans ce livre électronique tous les secrets sur nos amis les chats!



Chat, chaton : petites annonces

Annonces chats > Consulter ou passer une annonce chat ou chaton